Fin d’une légende !

Dans la rue du Port Thinault, en descendant vers le plan d’eau, le mur de gauche porte des marques assez nettes de frottements à 2m, 2.5 m du sol.

Une histoire bien ancrée, raconte que ces marques auraient été faites par les bordages des bateaux pendant les crues.

Cette explication est fantaisiste pour 2 raisons:

  1. La plus évidente est que les marques sont parallèles au sol et non pas horizontales… Sauf à avoir un torrent dévalant la rue, ce n’est pas facile à expliquer !
  2. Aussi contradictoire avec cette interprétation est le fait que, même la crue historique de 1711 (2.60 m au-dessus de la dernière crue de février !) n’aurait pas permis à des embarcations d’atteindre cette hauteur.

Plus réalistement, et s’il faut une explication pour satisfaire les curieux, on peut penser qu’il s’agit là de marques laissées par des attelages agricoles. Quand ? C’est une autre histoire !

CRUE_1711_2

CRUE_1711

 

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus